Souldia – Les apparences // Vidéoclip officiel

« Les apparences » disponible partout :

Suivez @Souldia Officiel sur YouTube et sur :
Facebook :
Instagram :
Twitter:

——

CRÉDITS // VIDÉO

Production exécutive : Disques 7ième Ciel
Production déléguée : Iceland Film inc.
Réalisateur : Usef Naït
DOP & Montage : Usef Naït
Éclairage : Pixel Creation
Concepteur & Opérateur : Kevin Savard
Décors et Accessoires : Fanny Lapointe-Robitaille
Assistante Décors et Accessoires : Carol Ann Charette
MUA : Fanny Lapointe-Robitaille
Design graphique (titre) : Étienne Bossé / Bosslab Desig

———-

7IÈME CIEL

Abonnez-vous à la chaîne YouTube de @Disques 7ième Ciel

Suivez 7ième Ciel Site web :
Facebook :
Instagram :
Twitter :

———-

CRÉDITS // Les apparences

Paroles : Souldia
Musique : Christophe Martin & Farfadet

———-

PAROLES // Les apparences

La vérité est aveugle
Les apparences nous mentent
T’as reconnu mon parfum
Parait que l’argent nous change
Tout le monde est remplaçable, carrière interrompue
Elle était belle
Elle a vendu des disques avec son cul

Ils ont tout misé sur lui
Mais ils ont tout perdu
Parce qu’ils ont jugé le livre par sa couverture
Ancien PDG, pour toi tout ça c’est superflu
Il fait la file pour de l’alcool avant l’ouverture
Ils nous ont mis à part et ça depuis le tout début
Ou dans les HLM entassés comme des poupées russes
Mon roman s’appelle « Apprendre à vivre pour les nuls »
Tu regardes le voisin pour voir si tu peux trouver mieux

Est-ce que les larmes des anges deviennent des arc-en-ciel
Un secret bien gardé, demande aux fillettes Carpentier
Les yeux des autres ne voient que les problèmes apparents
Y’a que la parole du juge qui pèse dans la balance

Laisse-moi repeindre le monde par la pointe de mes mots
Je me regarde dans une glace avec les yeux des autres
Je t’aime et veux te crucifier à la moindre des fautes
Parce que le diable se cache derrière les apparences
Ici y’a que Dieu et le juge qui pèsent dans la balance

Des fois ça pèse sur mon moral
Mais quoi, je sais pas trop
Peut-être la pression sociale
Ou les réseaux sociaux
La meilleure version de lui-même n’est qu’un hologramme
Il a sorti son plus beau sourire pour les photographes

Un coup de poignard entre les omoplates
Parce l’amour de ta vie n’était qu’un sociopathe
Pas de selfie, pas de story non pas d’autographe
Je vais quitter ce rap jeu de manière honorable

Il est l’heure de prendre une grande respiration pour Floyd
Le système est un assassin alors prions pour Joyce
J’ai le cœur cicatrisé, j’ai le crayon coupe-gorge
Un 10e album sous forme de mea-culpa

Tu parles sur internet mais t’es pas de ma catégorie
Arrête de jouer les gangsta derrière un clavier d’ordi
Je rêvais en silence pendant qu’ils me regardaient dormir
J’ai pas un cœur de pierre, moi j’ai un cœur en acier forgé

Laisse-moi repeindre le monde par la pointe de mes mots
Je me regarde dans une glace avec les yeux des autres
Je t’aime et veux te crucifier à la moindre des fautes
Parce que le diable se cache derrière les apparences
Ici y’a que Dieu et le juge qui pèsent dans la balance

Regarde-moi
J’ai l’air de quoi
Si je me regarde dans le miroir
Et que je ne me reconnais pas
C’est que je suis perdu quelque part
Dis-moi pourquoi
J’suis sans réponse
J’ai mal en dedans et je me défonce
Alors qu’aujourd’hui
Aujourd’hui je vis les plus beaux jours de ma vie

Ils disent que t’es trop maigre
Tu trouves que t’as grossi
Les cheveux sales avec ton t-shirt de David Bowie
Le miroir te répète que t’arrête pas d’ankyloser
Et les magazines de mode te donnent envie de vomir

La vie paraît toujours plus belle avec des verres fumés
Mourir en paix ou bien naître pour se faire tuer
Laisse-moi devenir un homme invisible
J’suis transparent, j’ai rien à cacher, ça les intimide

Je leur fais sucer mon finger et je casse la porte
Demain je poste un nouveau single et la toile s’affole
Ils m’ont dit de garder le silence mais j’ai le droit de parole
Je suis le prince de Limoilou, chui pas le roi d’la pop

Laisse-moi ronfler si je tombe sous les feux de l’ennemi
Laisse-moi contempler ce monde avec les yeux fermés
Parce que la haine ne tire jamais de balle à blanc
On pleure les victimes du haut des balcons du Bataclan


Souldia – Les apparences // Vidéoclip officiel MP4


source


Disclaimer: Voiceheadline.com is not the owner of this video/content and not in anyway hosting any video. The embedded video is hosted on YouTube and Download link belongs to external server.


Should you have any complain about this post, contact us via email [email protected]

Previous articleSERAP To Drag National Broadcasting Commission To Court Over Repressive Order To Media Houses
Next articleEFCC Nabs Man Who Duped Yoruba Monarch Of 525M